Article mis à jour le 09/07/2016

1. Votre nom

Le nom doit contenir uniquement votre prénom et votre nom, c’est tout ! N’ajoutez pas en recherche active, ou ce genre de mention à côté de votre nom ! Si vous voulez absolument indiquer que vous êtes en recherche active, vous l’écrirez dans le résumé (et plutôt à la fin de votre résumé), mais surtout pas dans le titre de votre profil ! Vous auriez alors une adresse de profil (une URL) du type : www.linkedin.com/prenom-nom-en-recherche-active-96-493-007 !!! Bien entendu, vous pouvez (et vous devez !) personnaliser l’adresse de votre profil (cf le point 6) mais ce n’est pas une raison pour indiquer cela à côté de votre nom.  Aussi, ce serait écrit tellement gros que ça ferait fuir tout le monde !

Les femmes me demandent souvent si elles doivent écrire sur leur profil LinkedIn leur nom de jeune fille ou leur nom marital. Je leur préconise d’indiquer le nom avec lequel elles sont connues dans le monde professionnel.

2. Le titre de votre profil

Surtout ne pas écrire que vous êtes disponible, en recherche d’emploi ou à l’écoute du marché. Le titre est un titre professionnel qui indique votre poste cible, rien d’autre. L’idée communément admise est de ne jamais se positionner comme en attente de quelque chose qui vient de l’extérieur, comme quelqu’un qui attend qu’on lui communique une offre d’emploi ou un stage. Vous proposez vos services en tant que …

Le titre doit également être accrocheur, très précis, et contenir vos principaux mots clés, c’est à dire ceux qui représentent vos principales compétences.

Vous disposez de 120 caractères pour décrire votre titre.

Par exemple, vous n’allez pas écrire : Directeur financier chez X

Mais plutôt : Directeur financier groupe, international, DAF, stratégie, opérations, développement, fusions & acquisitions, trilingue

3. La photo

Pas de photo ne vous permet pas d’obtenir un profil complet. L’idée forte des réseaux sociaux c’est de se rendre visible ! Donc la photo s’impose naturellement. Mais pas n’importe quelle photo, une photo professionnelle bien sûr ! Pas de photos de vacances, ni de mise en situation de type en TGV première classe les pieds sur la table, entre amis, ou en famille. Surtout évitez de mettre un avatar à moins de postuler pour un poste nécessitant une grande créativité, et encore ! Linkedin est un réseau de professionnels, raison de plus pour être professionnel ! Il ne s’agit pas non plus de mettre une photo qui date de plusieurs années dans le but de vous rajeunir. Inutile de mettre une photo qui ne vous ressemble plus. L’idée c’est d’apparaître authentique, vrai, tel que vous êtes, professionnel !

L’émission de télé-achat américaine HSN Beauty a trouvé que seulement 19% des recruteurs ne faisaient que regarder la photo des profils Linkedin.

Attention à ne pas négliger cet aspect de la communication. En effet, même si la qualité des photos a considérablement augmenté sur les réseaux sociaux ces dernières années, il est encore fréquent de rencontrer des photos floues, des photos qui présentent l’ombre générée par la lumière du flash sur le mur derrière soi. Ne pas hésiter à faire appel à un photographe professionnel.

Gardez toujours en tête la nécessité de montrer toujours le plus de cohérence possible donc l’arrière-plan de la photo doit être cohérent avec le poste visé.

Une attention particulière devra être accordée à la direction du regard. Tout d’abord, puisque la photo est située en haut, à gauche, du profil, il sera préférable de regarder vers la droite pour celui qui regarde. C’est- à- dire que le regard ne devra pas être tourné vers l’extérieur de l’écran. Donc il ne faudra pas regarder de manière exagérée ni vers le bas, ni vers l’extérieur. L’idée sera donc de regarder vers l’objectif du photographe, en évitant de plisser le front ou les yeux.

Ne pas mettre de photo est l’une des erreurs les plus graves sur Linkedin. En effet, lorsque vous recherchez un appartement ou une maison sur internet, ne trouvez-vous pas louche lorsqu’il n’y a pas de photos ? Sur Linkedin, votre profil a sept fois plus de chances d’être regardé si vous en mettez une.

Attention, il s’agit d’une photo carrée et je vous préconise de charger une photo dimensionnée à 400*400 pixels.

Besoin d’aide pour réaliser votre photo ?

4. Les contacts

Après quelques années d’expérience, avoir moins de 50 ou 100 contacts ne fait pas très sérieux. Si vous montrez entre 100 et 300 contacts après 15 ou 20 ans de carrière, on peut se poser des questions. Ce n’est pas la course à obtenir le plus grand nombre de contacts, mais cet indicateur est important. Si vous avez plus de 500 contacts, vous obtiendrez la mention 500+. Je vous préconise de développer votre réseau de sorte à obtenir cette mention 500+. En effet, cela présente certains avantages :

  • cela évite qu’on se dise que vous avez un réseau trop petit et que peut-être vous n’êtes pas une personne aussi sociale que vous prétendez l’être,
  • vous apparaissez comme quelqu’un qui dispose d’un réseau professionnel conséquent,
  • vous vous rendez visible auprès d’un plus grand nombre de personnes, donc vous augmentez vos chances d’atteindre vos objectifs,
  • une fois que vous obtenez le 500+, n’apparaît plus à cet endroit le chiffre exact de vos contacts. De plus en plus de professionnels sur LinkedIn ont ce 500+, vous apparaissez dans une certaine « norme », évitant ainsi qu’on se dise que votre réseau est trop petit ou trop grand. C’est aussi un moyen d’échapper à cette critique.

La visibilité, c’est aussi une question de taille de réseau. Ce n’est pas non plus une raison pour se connecter avec n’importe qui. Pensez également à faire régulièrement le ménage !

Lire aussi : LinkedIn, Viadeo : Limiter le nombre de ses contacts. Est-ce une si bonne idée ?

5. Vos coordonnées

Si vous voulez être contacté, il faut que vous soyez contactable et pour être contacté, renseignez toutes les informations utiles : mail, téléphone.

Il est recommandé de personnaliser les noms de vos sites web avec des mots qui vont attirer l’attention de vos cibles, plutôt que de renseigner le nom de votre entreprise.

6. L’URL de votre profil LinkedIn

Personnalisez l’adresse (l’URL) de votre profil linkedin afin d’éviter toute une série de chiffres dans votre URL. Préférez une URL qui se termine par prenomnom ou nomprenom. Cette simple disposition présente plusieurs avantages : vous apparaissez comme quelqu’un de plutôt à l’aise avec LinkedIn et l’informatique de manière générale, et vous inspirez davantage confiance. Et puis, sur le plan « image de vous », vous donnerez une meilleure image, en copiant-collant une URL personnalisée sur votre CV 2.0 ou dans la signature de vos mails.

Comment personnaliser l’URL de votre profil LinkedIn ?

7. Le résumé

Attention, c’est peut-être la rubrique la plus importante à remplir et aussi la plus difficile à renseigner. Votre résumé représente votre vitrine et les mots clés que vous utilisez sont très importants pour votre référencement, en particulier pour Google.

Vous disposez de 2000 signes (espaces compris), alors profitez-en !

Chaque mot doit être pesé et sous-pesé. N’oubliez pas que la plupart des personnes qui liront votre profil ne liront que cette rubrique ! Raison de plus pour allez droit à l’essentiel, chiffres et références à l’appui. Mettez vraiment ici ce qui vous fait sortir du lot : expérience dans un grand groupe, gestion d’un budget important, management de plusieurs centaines de personnes, trilingue… Faites en sorte que votre résumé raconte une histoire, votre histoire, donc ayez recours à la technique du storytelling.

Vous faites tout cela pour trouver un job, pour que l’on vous repère, pour que l’on vous contacte ! Alors, écrivez directement dans votre résumé (plutôt à la fin de celui-ci), votre adresse mail et votre numéro de téléphone pour que l’on vous contacte facilement.

N’oubliez pas que dans ce résumé, le produit à vendre c’est vous-même !

Je vous préconise également de le rédiger à la première personne du singulier. Lire aussi : Le résumé de votre profil « je » ou « il » ?

Soyez authentique, soyez vrai. Inutile de mentir. C’est vrai pour le résumé comme pour toutes les autres rubriques de votre profil. Toutes vos relations peuvent lire votre profil, vous seriez immédiatement repéré.

8. Vos expériences professionnelles

Décrivez vos expériences avec vos mots clés que ce soit pour décrire votre situation actuelle que pour décrire les postes précédents.

N’oubliez pas d’utiliser vos mots clés dans les titres de vos différentes expériences professionnelles !

9. Vos compétences

Là aussi, utilisez vos mots clés et préférez l’option qui permet à vos relations de vous recommander sur telle ou telle compétence.

Une fois votre liste de compétences renseignée, obtenez des recommandations de celles-ci afin d’inspirer davantage confiance.

Lire aussi : LinkedIn : Comment recommander les compétences de vos contacts ?

10. Les recommandations écrites

Les recommandations de vos anciens employeurs, vos anciens collègues, donnent du poids à votre profil et sont très prisées. Ayez le réflexe de les acquérir au fur et à mesure de votre évolution afin d’éviter de demander à une personne ce qu’il pense de vous 15 ans après. Essayez d’en obtenir une bonne dizaine. Plus vous en aurez, plus vous pourrez ensuite choisir, lesquelles vous souhaitez faire figurer sur votre profil. Évitez également les recommandations croisées afin de ne pas laisser supposer le moindre arrangement. Enfin, ne demandez pas de recommandations à des gens qui ne vous connaissent pas.

Lire aussi : LinkedIn : Comment recommander ses

11. Le profil multilingue

Le profil Linkedin est réalisable dans plusieurs langues. Par défaut, il affichera celui que vous avez créé dans la langue de celui que vous avez créé la première fois. Et vous avez la possibilité d’avoir plusieurs onglets, un par langue. A vous de traduire ! Ce n’est pas Linkedin qui va traduire pour vous d’une langue à une autre.

Attention si vous avez un profil linkedin uniquement en anglais, vous serez complètement invisible de ceux qui recherchent vos compétences en français.

12. Rendez votre profil attractif

Une rubrique vous permet d’ajouter des vidéos, des images, des documents, des présentations. Ne vous privez pas de ce moyen pour vous mettre en valeur. Assurez-vous que vous demandez bien aux personnes de cliquer sur la vidéo, sur l’image, sur le document afin de favoriser le lecteur à cliquer dessus.

Il est parfois très judicieux de mettre en avant votre savoir-faire, vos réalisations, votre savoir-être, dans le cadre d’un blog, d’un site que vous avez créé. Vous avez la possibilité de rajouter à la fin de votre résumé, une image qui est en réalité un lien vers votre blog ou votre site. Un bon moyen de mettre en exergue vos réalisations.

Vous pouvez également créer ainsi, un lien direct vers l’URL de votre mémoire de stage, votre mémoire de thèse.

13. Les projets

Utilisez cette rubrique pour mettre en avant vos réalisations, vos rapports, ou pour montrer des produits ou des services dont vous voulez faire la promotion. Faites figurer uniquement des choses qui sont cohérentes avec votre profil et qui seront intéresser votre cible.

14. Autres rubriques

D’autres rubriques sont intéressantes pour vous mettre en valeur : Publications, Prix et distinctions, Certifications, Volontariat et causes.

15. Votre activité sur Linkedin

Postez régulièrement de l‘information, un article, un lien vers un article,  un avis sur un post, mais toujours de l’information qui vous valorise, en cohérence avec votre profil linkedin. Postez régulièrement de l’information, par exemple une ou deux fois par semaine. Vous pouvez aussi bien partager la promotion d’un de vos contacts qu’un article que vous avez écrit, ou un événement que vous organisez. Rendez votre profil vivant en publiant régulièrement. Personne ne pourra deviner ce que vous faites si vous ne le mettez pas en avant.

16. Les groupes

N’utilisez pas les groupes pour uniquement réaliser des renvois vers votre site ou votre blog, car cette technique peut être mal perçue. Rejoignez des groupes en rapport avec votre métier, vos domaines de compétences, vos centres d’intérêt, votre cible. Ne vous en privez pas et rejoignez jusqu’à 50 groupes, c’est le maximum autorisé.

Les groupes sont un excellent moyen de vous tenir informé des nouveautés dans votre secteur d’activité. C’est aussi un excellent moyen de communiquer et de vous faire repérer.

De préférence, choisissez des groupes actifs ou très actifs dans lesquels il y a du monde ( plusieurs milliers de personnes). Certains groupes sont « ouverts » et vous y accédez immédiatement quand vous les décidez de les rejoindre. D’autres sont « privés » et votre candidature sera examinée avant de pouvoir y accédez. Parfois, il se déroule plusieurs jours pour que votre demande soit traitée.

17. Les entreprises

Vous pouvez suivre des entreprises et être ainsi informé des nouvelles offres, des va-et-vient dans l’entreprise et ainsi essayer de se positionner au moment opportun.

Philippe Douale